« L’idée de dépassement m’intéresse. Mais quand je suis sur scène, je ne suis pas dans la démonstration technique, je cherche à rendre concrètement ce que j’entends dans ma tête. Si techniquement je suis limité et que je ne peux pas transcrire immédiatement dans les doigts ce qui me vient, je suis malheureux. Alors là, il faut travailler, s’y remettre. Pas pour en foutre plein la vue, juste pour arriver à réaliser ses propres idées. »
Michel Portal, Jazz Magazine/Jazzman, n°619, novembre 2010.

Leave a Reply